Caravage : Exposition Musée Fabre – Montpellier

 Le Caravage

Corps et Ombres

Exposition Musée Fabre – Montpellier

23 juin – 14 octobre

Si vous avez raté l’exposition, voici un petit aperçu à posteriori de ce que vous auriez pu découvrir et apprendre sur le Caravage

Un petit peu d’histoire sur ce personnage rocambolesque

le caravage portrait

le Caravage, portrait

De son vrai nom, Michelangelo Merisi, le Caravage est né en 1571 dans la ville de Caravaggio d’où il tirera plus tard son nom d’artiste.
Mort aux alentours de 1610 à Porto Ercole. Loin de la légende de l’assassinat sur la plage, c’est en réalité suite à la malaria et à de nombreuses blessures mal soignées que le Caravage décédera d’une forte fièvre à l’hôpital Santa Maria.

Sa vie sera marquée par l’exil et la fuite. Son comportement excessif et bagarreur le poussera à changer de pays. Il blesse à mort Ranucci Tomassoni lors d’un affrontement après un Jeu de Paume, ce tragique évènement marque le début d’un long voyage le menant de Naples à Malte (il sera d’ailleurs admis Chevalier de l’Ordre de Saint Jean) en passant par la Sicile et Porto Ercole, son ultime escale.

Artiste sans école et sans élèves, il sera suivi par de nombreux disciples s’inspirant de son art et de ses techniques pour former le caravagisme qui s’exportera au delà des frontières et des décennies.

Les caractéristiques majeures du Caravagisme

– Magnérisme

– Saturation de l’espace du tableau

– Figures cadrées à mi-corps

– Le Clair/Obscur : lumière focalisée sur les visages contrastant avec un arrière plan neutre et très sombre

– Le côté dramatique des scènes : mis en avant par la puissante mélancolie et l’utilisation du « romantisme » dans la technique de peinture.

caravage Le souper a Emmaus 1601

Le Caravage. Le souper a Emmaus, 1601

Sa première commande publique, la Chapelle Contarelli (1599-1600 à  Rome), marque le début de la fascination pour son art et ses techniques novatrices. Il a alors 28 ans et même si sa première peinture est refusée par les commanditaires car jugée trop vulgaire (un orteil au premier plan et un personnage croisant les jambes), cette commande marquera le début d’une reconnaissance internationale.

La Chapelle Contarelli, peintures du Caravage

La Chapelle Contarelli, peintures du Caravage

Sur l’ensemble des peintures réalisées pour cette chapelle, Le Caravage utilise la lumière, le regard des personnages, la disposition du mobilier et les points de fuite pour faire rentrer le spectateur dans le tableau. C’est cette nouveauté qui séduira les artistes et les amateurs d’art de l’époque.

Le tableau « Le martyr de saint Mathieu » ,  présent dans la chapelle,est celui qui lance réellement Le Caravage. C’est un bel exemple de la capacité de l’artiste à simplifier les procédés picturaux pour relier deux sphères éloignées : la dimension humaine et la dimension spirituelle.

le Caravage. Le martyr de saint mathieu

le Caravage. Le martyr de saint mathieu

Détail : Autoportrait du Caravage. Le Martyre de saint Matthieu

L’œuvre est également intéressante car on peut voir un des rares autoportraits de l’artiste représenté au travers du visage d’un des témoins sur la gauche de la toile.

« L’extase de saint François »  est le premier tableau religieux du Caravage, s’en suivra une longue lignée soulignant la symbiose entre le mysticisme et la sensualité. Caravage a crée une poésie de la lumière, jouant avec les ombres comme les poètes avec leurs mots pour atteindre une beauté émotionnelle.

Le caravage. L'extase de saint françois

Le Caravage. L’extase de saint François

Le Caravage est considéré comme un des instigateurs du naturalisme, utilisant le pathos, la lumière et le cadrage pour accentuer l’aspect mystique de ses toiles. La création de cette atmosphère étrange presque inquiétante vise à créer une proximité entre le personnage du tableau et le spectateur. L’œuvre « Saint François en méditation » montre bien cet aspect du travail du Caravage et met en avant les caractéristiques naturaliste de son art : il confère aux objets de la vie quotidienne une dimension spirituelle. On parle alors de naturalisme caravagesque.

Caravage Saint François en meditation

Le Caravage : Saint François en méditation

Le Caravage va se heurter au courant du classicisme car il peint la réalité des corps autant dans leurs couleurs que dans leurs postures ce qui bouleverse et marque une réelle rupture avec la vision idéalisée du classicisme. On peut retrouver cet aspect brut et réel des corps dans « Le sacrifice d’Isaac » où les corps et les visages sont déformés par la douleur de la scène. Le cadrage choisi par le Caravage pour cette toile est intéressant car, audacieux, il projette le spectateur au cœur de cette scène dramatique. Enfin, on peut remarquer l’arrière plan travaillé (ville, ciel, église et champs) ce qui est assez rare dans l’œuvre du Caravage en générale et contraste avec les fonds habituellement neutres et sombres.

le Caravage : Le sacrifice d'isaac

le Caravage : Le sacrifice d’Isaac

Les couleurs utilisées par le Caravage sont récurrentes, sombres et terreuse (surtout dans la dernière période). Le tableau « La flagellation du Christ » montre bien l’étendu de sa palette.

Le Caravage : La flagellation du christ, 1607

Le Caravage : La flagellation du christ, 1607

Le Caravage… Et après lui ? Le caravagisme…

A la mort du Caravage en 1610, en pleine reconnaissance, beaucoup d’artistes anonymes vont réaliser des tableaux pour alimenter le marché d’art en pleine expansion. « Le maître à la chandelle » est un des exemples les plus connus des « faux Caravage » fleurissant un peu partout après sa mort.

le maitre a la chandelle

le maitre a la chandelle

Même si le Caravage n’a pas fondé d’école à son nom de son vivant, il a été suivi par de nombreux disciples s’inspirant de ses techniques et diffusant son art dans l’Europe.

Les premiers à le rejoindre sont :

– Orazio Borgianni « David et Goliath« 

david et goliath. Orazio Borgianni

david et goliath. Orazio Borgianni

– Orazio Gentileschi  « Saint François« 

saint françois par orazio gentileschi

Saint François par Orazio Gentileschi

Orazio Gentileschi (soit dit en passant) était le père d’Artemisia. L’exposition à Montpellier montre d’ailleurs une toile de « Danaé » peinte à la fois par le père et la fille. Une jolie mise en abîme de leur travail.

Danaé

Par Orazio Gentileschi

Danae par orazio gentileschi

Danaé

Par Artemisia Gentileschi

Danae par Aremisia

– Bartoloméo Manfredi

Acteur essentiel de la diffusion et de l’évolution du caravagisme. Il reprend les principes de bases de Caravage (clair/obscur, cadrage des personnages, …) et les adapte à des scènes de la vie quotidienne. Dans ses tableaux, on sent fortement l’influence du maître mais il tempère le drame caravagesque avec harmonie et douceur.  Cette adaptation prend le nom de « Manfrediana Methodus »

Bartolomeo Manfredi : la trahison de Saint Pierre

Bartolomeo Manfredi : la trahison de Saint Pierre

– Francesco Boneri dit « Cecco del Caravaggio »

  – Giovanni Baglione

Du côté des peintres français…

– Simon Vouet

Vouet devient un des acteurs les plus renommés de la scène artistique italienne et romaine en mêlant la douceur des scènes, la sensualité des modèles et les techniques romantiques et naturalistes du Caravage.

Simon Vouet . Les Muses Urania and Calliope

Simon Vouet . Les Muses Urania and Calliope

Simon Vouet. Saint Jérôme et l'ange

Simon Vouet. Saint Jérôme et l’ange

– Valentin de Boulogne

Valentin de boulogne : le tricheur

Valentin de boulogne : le tricheur

– Le cas singulier de Georges de la Tour

Beaucoup de point commun entre les univers artistiques de Georges de la Tour et le Caravage. Cependant le lien n’est pas évident car n’étant ni de la même époque ni de la même région il est peu probable que les peintures du Caravage aient pu inspirer Georges de la Tour. Peut être est-ce simplement deux grands esprits qui se rencontrent… A vous de juger.

Georges de la Tour. Nativité

Georges de la Tour. Nativité

Georges de la Tour : La madeleine a la flamme fumante

Georges de la Tour : La madeleine a la flamme fumante

Outre le tour d’horizon du caravagisme en europe offert par l’exposition, i est à noté que sur les 60 peintures réalisées par le Caravage, 10 étaient présentes dans la pièce principale.

Site de l’exposition au musée Fabre à Montpellier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :