Jace où la petite histoire des Gouzous

Rencontre avec JACE

La petite histoire des Gouzous

JACE street art

Un personnage haut en couleur, habitant la Réunion, qui peint avec son coeur. Connu pour ses Gouzous, il a pourtant moultes cartes à son jeu et a crée des projets décalés, ironiques, cinglants… Bref un art intéressant qui a des choses à exprimer !

Un interview autour de 4 thèmes

– JACE, l’artiste & l’homme

– Débat sur le street art aujourd’hui

– Les Gouzous

– Ses autres projets créatifs

JACE, l’artiste… l’homme

 Qui est Jace ? 

JACE c’est un grand gamin de 40 ans qui continue à courir la rue pour peindre des conneries sur les murs.

Comment tout à commencer ?

Tout a commencé concrètement en 1989, mais bien avant dans ma tête ! Ca cogitait depuis un moment entre le mouvement HIP-HOP de 84 et le mouvement skate vers 87-88 …

Pourquoi cette envie de passer de la feuille à la rue ? Quelle démarche ?

J’habitais un petit village sur la Réunion, et je fantasmais sur les belles années new-yorkaises du graffiti, je voulais faire pareil.

JACE gouzous
Les collaborations qui t’ont marquées ? Celles que tu souhaiterais initier ?

Plusieurs, une des plus marquantes est celle avec Mode 2 qui a été un moteur dès le début pour moi, Aryz, mes potos de l’époque avec qui j’ai pas mal trainé : Toch, Soto, Nefaz, 1Pek, Arsen … Plus globalement les ADN et ATS (Réunion/ Le Havre)

Quelles sont tes influences ? 

Multiples ! Bande dessinée, graffiti, peinture pop …

DSC_0255

Les prochains défis artistiques que tu le lances ?

Faire plusieurs jours sur Tchernobyl et peindre différents spots emblématiques …

Où te retrouver (expo, projets à venir…)

Pas de grosse expo perso de prévue, je suis en ce moment au palais de Tokyo en expo collective, en aout sur NY a la galerie Jonhattan Levine pour une collective aussi (les 10 ans de Wooster collective)

Ce que j’ai vu / entendu / lu à propos de toi et de ton art me pousse fortement à penser que tu as beaucoup de choses à dire à propos de notre société actuelle. J’y vois une critique des dérèglements du système, des erreurs intrinsèques à l’humain et des manipulations quotidiennes… Peux-tu m’éclairer et confirmer ou non ce sentiment ? Parles-moi de ce que tu as envie de dire avec tes créations… Peux-tu mettre des mots dessus ?

Bah non, je pense que tu as bien ressenti le truc, si je peins, dessine… C’est que je suis un handicapé de l’expression écrite. Décrire avec autant de force ce que je peins, je ne peux pas malheureusement avec des mots 😦 , sinon j’aurais écrit des livres et j’aurai été frustré de ne pas savoir dessiner LOL !

JACE gouzous

JACE Gouzous
Comment te positionnes-tu dans le grand mouvement du street art ?

Une épingle dans une botte de foin !!!

Petit débat sur le street art/graffiti

Quelle différence fais-tu entre le graffiti et le street art ?

C’est kif-kif avec plein de bourricots LOL !

Tes gouzous ont atteint un tel niveau de reconnaissance que même wikipédia leur consacre une page, que penses-tu du phénomène d’institutionnalisation du street art ? Y-a ‘il un risque de perdre l’essence première de cet art ?
(même si une page sur wikipédia n’est pas signe d’institutionnalisation, il me fallait un point d’entrée)

C’est rigolo, tu n’es pas la seule a me parler de Wikipedia comme si c’était une consécration, mouais bof ! Je sais pas, n’importe qui peut se créer une page, non ?? D’ailleurs ca fait des années que les mecs ne l’alimentent plus !!

JACE Gouzous

Pour ce qui est de l’institutionnalisation,

je pense que le graffiti aura toujours droit de parole dans la rue. C’est un cri de joie, de révolte, de tristesse mais c’est un cri et le peuple a besoin de crier de laisser sortir ses émotions, c’est un des moyens …

Pour ce qui est d’être enfermé dans une galerie, un musée, c’est propre a chacun. Un moment donné quand t’as peint plusieurs années dans la rue, t’as besoin d’avoir une reconnaissance de ton travail. T’en as des fois un peu marre que le public ne respecte pas tes créations. Cela permet donc de rendre plus pérenne tes œuvres, et perso ca me permet d’avoir également un CV suffisamment conséquent  pour que le jour j’ai un souci dans la rue je peux défendre le cote artistique du truc…


Les gouzous

Comment ce petit personnage est sorti de ta tête pour arriver sur moultes murs à travers le monde … D’où vient-il ?

Un mix de plein d’ingrédients pioches ici et la … Une cuisine a la française !

Pourquoi le Gouzous est-il Orange ?

Orange ? Je le vois plus beige, certain le voit jaune, je ne sais pas, peut être a cause du soleil de la Réunion, on va dire qu’il a bonne mine 😉

Quels messages derrière ces petits personnages ?

Des messages poétiques, politiques, sociales, écologiques, ca dépend de l’humeur du moment, de l’endroit, de ce que j’ai mange le midi …

Street art JACE Gouzous

J’ai régulièrement des projets en annexe du Gouzou qui me permettent de reprendre des bouffées d’air en cours de route et de ne pas me lasser de mon personnage. Les gens ne suivent pas toujours mais c’est pas grave … Je me fais plaisir avant tout !


Autres projets artistiques de JACE

Parle moi du projet « Electrocution scolaire »

Un pote « instit' » m’avait récupéré quelques vieilles fiches comme ça des années 70, un régal à détourner ! J’en ai fait une puis deux, puis… Une cinquantaine. De quoi faire une expo (a la galerie Magda Danysz) ! Je me suis bien éclaté.

JACE. Electrocution Scolaire Ben Laden

JACE. Électrocution Scolaire, Ben Laden

JACE. Electrocution Scolaire, Ronald

JACE. Electrocution Scolaire, Ronald

Parle moi du projet « Madakao » très poétique à mon avis car tu peins une toile vivante sur la mer.

Plein de choses a dire par rapport a ce projet : de l’échange, du nouveau, une aventure humaine, une leçon d’humilité, un choc des cultures, des contraintes techniques, logistiques pour encore mieux apprécier la vie en rentrant… Et puis ce côté monumental des formats qui naviguent sur la mer, un kif perso aussi ;-)) !

JACE projet madakao

JACE projet madakao

JACE projet madakao à Madagascar
Parle moi du projet sur les icônes religieuses et les personnages de dessins animé

C’est des peintures ou impressions glanées ça et là dans les bazars chinois ici à la Réunion. Ils en ont plein ! Les religions sont très ancrées ici sur l’ile et je suis tellement loin de tout ca que j’essaye de dédramatiser, et parfois de ridiculiser ces icônes qui me semblent provenir d’un autre temps, je n’ai pas l’impression de vivre la même époque que ces gens qui accrochent ça dans leur salon !!! Du coup, je m’amuse à faire un carnage 😀 !
Parle moi des autres projets qui te tiennent à cœur et que je n’ai pas rencontré au fil de mes recherches sur internet…

Je viens de sortir un livre (toujours en autoédition: on est jamais mieux servi que par soi même ! ) : « la tête et les jambes » qui permet de faire des assemblages surréalistes de bas de corps avec des têtes qui ne leurs appartiennent pas : plus de 1000 combinaisons possibles …

Jace, La tete et les jambes

Jace, La tete et les jambes

Je peins également des séries de « Jackson » sur bois : ce sont des portraits de black très coloré dans un esprit très motown sur du bois de palette…

Comment choisis-tu tes projets ? On ne peut qu’observer la diversité des supports, des idées et des finalités dans ton travail… Tu te fais plaisir avant tout ? Tu saisis les opportunités offertes par les rencontres ?

Chais pas moi !!! :-D, ca vient comme ca, naturellement, j’expérimente pis quand ca me plait je reste un peu plus longtemps dessus …

As-tu réussi à faire de l’animation, j’ai lu que c’était dans tes désirs. Où en es-tu de ce côté là ?

On s’est refait un petit film dernièrement avec des potes pour la prévention des risques de contamination du sida. Le court métrage s’appelle « la montre jaune » et comporte un Gouzou qui gambade a droite a gauche dans le film.

Merci à JACE pour sa patiente, son humanité et tout le soleil de la Réunion qu’il m’a envoyé via mail 🙂

Et pour finir, je ne résiste pas à vous livrer une petite vidéo merveille de technologie qui a fait son apparition à la Biennale d’Art Contemporain de Lyon en 2007 en collaboration avec JACE. L’idée : peindre de la lumière sur les façades de la ville, entre esprit créatif et délires… Un résultat haut en couleurs et en rires à découvrir.

http://www.dailymotion.com/video/x3sp80_graff-lumineux_street#.UVbMMqKAo8o

Et pour plus de JACE et de Gouzous, voici son site : http://www.gouzou.net/

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :